ABATOUT REPULS - Détruire les insectes volants - ABATOUT REPULS - V.N.M. Tél : 05.65.29.38.38

Rechercher
Utilisez les biocides avec précaution.
Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.
Aller au contenu

Menu principal :


DETRUIRE LES INSECTES VOLANTS

 

Lien vers notre fiche produit.

 

La mouche ne possède qu'une paire d'ailes cependant les deux haltères ou balanciers qu'elle porte en arrière du thorax sont les reliquats d'autres ailes disparues que possédaient ses ancêtres. La mouche est le plus souvent regardée par l'Homme comme un insecte malpropre et  de maladies comme le typhus ou le choléra. Les mouches se trouvent par exemple par milliers dans les latrines.
Quelques mouches sont hématophages et peuvent transmettre des maladies comme la leishmaniose ou la maladie du sommeil.
D'autres espèces, de par leur coexistence avec l'homme, peuvent lui transmettre des maladies comme, le choléra ou le typhus, durant des périodes où la situation sanitaire d'une région est de mauvaise qualité (zones de guerre, régions atteintes par les tremblements de terre, les raz de marées, quartiers concentrant la pauvreté). D'autres mouches, une fois ingurgitées, peuvent provoquer des myases. Certaines sont vectrices de maladies parasitaires, telle la maladie du sommeil qui est véhiculée par la mouche tsé-tsé.

Le moustique Aedes, en particulier le sous genre Stegomyia, est extrêmement important car il héberge de nombreuses espèces vectrices sources d’arboviroses humaines, telles que la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune. Ce genre se distingue par les griffes des pattes antérieures de la femelle dentées, un abdomen pointu présentant rarement des marques métalliques argentées. Le paratergite est étroit et écailleux.

Le moustique anophèle est responsable de la transmission du paludisme à l'homme. Plus de 450 espèces d'anophèles sont décrites à ce jour mais seules environ 80 d'entre elles sont des espèces vectrices responsables de la transmission du parasite à l'homme. Ces vecteurs sévissent principalement en Afrique ainsi qu'en Asie, mais également en Amérique intertropicale, Caraïbes comprises.

Le moustique Culex définit un genre de moustiques, et plusieurs espèces sont vecteurs de maladies importantes, telles que la fièvre du Nil occidental, l'encéphalite de Saint Louis, la filariose, l'encéphalite japonaise, l'encéphalite de la Murray Valley et le paludisme aviaire.

La guêpe est un insecte de l'ordre des hyménoptères (sous-classe des ptérygotes, groupe des néoptères). D'une taille variant habituellement de 10 à 19 millimètres, les guêpes ont une morphologie de base proche de celle des abeilles et des fourmis sexuées : une tête notamment dotée de mandibules et d'une paire d'antennes, d'une paire d'yeux composés et de trois ocelles infrarouges, un thorax sur lequel sont fixées six pattes et quatre ailes membraneuses, enfin l' arborant des couleurs vives avec à son extrémité un aiguillon relié à une glande à venin.

Le frelon est un genre d'insectes sociaux dont la majorité des espèces est originaire d'Asie. De nombreuses variétés géographiques ont été décrites.
Pouvant atteindre 45 millimètres de longueur, les frelons sont les plus grands insectes sociaux. Les frelons se distinguent des autres par la largeur plus importante de leur vertex (partie de la tête derrière les yeux) et par leur gastre arrondi (la section de l'abdomen juste derrière la "taille de guêpe").

Le frelon asiatique (Vespa velutina) est un frelon (hyménoptère) originaire d'Asie du Sud-Est.Il existe 7 sous-espèces et 6 variétés, dont la variété nigrithorax. Naturellement acclimatée à un milieu sub-tropical, cette sous-espèce a été introduite en France. On la rencontre en Indonésie dans les forêts d'altitude, en Asie continentale jusqu’au nord de l’Inde et dans les montagnes de Chine, zones géographiques où le climat est comparable à celui du sud de la France, ce qui explique qu'aient été possibles son installation et la colonisation de nouveaux territoires en Europe. Pour nourrir ses larves, le frelon asiatique capture des insectes et plus particulièrement des abeilles. Pour les capturer, il se positionne en vol stationnaire à l'entrée d'une ruche. Sa taille plus importante et ses grandes pattes lui permettent de saisir une abeille et de l'emmener avec lui. Il ne gardera de l'abeille que le thorax et en fera une boulette qu'il emportera pour nourrir les larves de sa colonie. Il n'est pas rare qu'une attaque de frelon décime un ruche entière d'abeille. C'est la diversité de l'entomofaune tout entière qui est mise en péril par le frelon asiatique.

La mite des vêtements appartient aux insectes kératophages.
Ces insectes sont des bio-décomposeurs. Ils sont présents dans les nids d'oiseaux où ils se nourrissent des plumes et des restes. Dans une habitation humaine, ils s'attaquent aux tapis ou habits constitués de fibres animales, comme la laine ou la soie, et sont donc considérés comme des nuisibles. Des tablettes collantes où sont concentrés des phéromones de mites sont commercialisées. Des boules de naphtaline, cancérigène, ont longtemps été utilisées comme antimite.

La pyrale de la farine (Ephestia kuehniella) est une mite alimentaire. Les larves de cette  s'attaquent essentiellement à la farine, aux grains de céréales (blé, maïs, riz), à la semoule, aux flocons d'avoine, au muesli, aux biscuits, pâtes alimentaires et plus exceptionnellement aux fruits desséchés (raisins, figues, abricots). Elles sont capables de percer un emballage peu épais.
L'insecte adulte a une petite tête globuleuse et fait 20 à 25 mm d'envergure, les ailes antérieures sont grisâtres et satinées, avec des points noirs, les ailes postérieures, finement frangées, sont blanchâtres. La ponte – 200 à 300 oeufs blancs et de forme elliptique – débute juste après l'accouplement, la durée totale du cycle varie de 25 à 200 jours. À son premier stade, la larve, blanche tirant sur le rosé, mesure 1 à 1,5 mm, après six mues, elle atteint 15 à 20 mm au stade final et peut parcourir jusqu'à 400 m. Cette pyrale vit jusqu'à deux semaines, elle est sensible au froid mais dans les lieux chauffés, faute d'hibernation ou de vie ralentie, il peut naître 3 à 6 générations par an, voire davantage.

Les punaises (sous-ordre des hétéroptères) appartiennent à l'ensemble des insectes ptérygotes avec un appareil buccal de type piqueur-suceur, deux paires d'ailes (les ailes postérieures sont membraneuses alors que les antérieures sont partiellement cornées), des antennes longues. Ce sous-ordre comprend 41 familles regroupant plus de 30 000 espèces collectivement désignées sous le nom de punaises, qu'elles soient terrestres ou aquatiques. La plus connue de ces familles est sans doute celle des pentatomidés.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu